Auteur : vismin

Murus gallicus

Jules César décrit dans sa «Guerre des Gaules» un rempart qu’il qualifie de «murus gallicus», autrement dit de «mur gaulois». Il s’agit là d’une construction en terre, comportant des poutres horizontales entrecroisées en couches successives, avec un parement de pierres sèches. Dès 1875, les archéologues ont répertorié en Europe, et surtout en France, une quarantaine […]

La maquette

En 1992, Pro Vistiliaco a fait réaliser une maquette du rempart, à l’échelle 1:50. Construite par Hugo Lienhard, cette maquette a été inaugurée pour une exposition au Musée de Morat. Elle a ensuite voyagé dans le canton de Fribourg, allant successivement au Musée d’art et d’histoire de Fribourg, au Musée gruérien à Bulle, à la […]

L’autre rempart

Un autre rempart, plus court, a été érigé. Il se trouvait plus haut que le rempart principal, en bordure du plateau sommital de Plan Châtel. Il est impossible de préciser si ce rempart existe déjà, s’il est construit en même temps que le rempart principal ou s’il correspond à une enceinte réduite postérieure. Mais l’argumentation […]

Coût de la reconstitution

La restitution partielle du «Rempart des Helvètes» a coûté 110’000 francs. Elle a notamment bénéficié de l’aide de la commune du Bas-Vully (10’000 fr.), de Pro Vistiliaco (40’000 fr.) et de la Loterie romande (40’000 fr.). Le solde a été pris sur l’enveloppe octroyée au groupe de travail Expo-Vully par les communes du Vully fribourgeois, […]

Reconstitution

La reconstruction visible aujourd’hui n’a pas été faite strictement à l’identique. D’abord, la hauteur hors sol de l’ouvrage est de 5 m, sans compter la palissade. C’est un peu plus élevé que la hauteur originale estimée par certains archéologues. D’autre part, la reconstitution a recouru à des matériaux et des techniques modernes tels l’imprégnation des […]

Savoir faire

La construction d’un tel rempart force aujourd’hui encore l’admiration des spécialistes par la cohérence de sa conception architecturale. Les «ingénieurs» de la Tène finale avaient un sens aigu de l’adaptation aux contraintes du terrain. Professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Leopold Pflug a étudié la statique du rempart, en vue de sa reconstitution […]

Typologie

L’architecture de la fortification principale du Mont Vully à la Tène finale procède d’un plan directeur rigoureux à plus d’un titre. Dans l’ensemble, nous sommes en présence d’un rempart rectiligne de type «barrage», qui ne tient pas compte des ruptures de pente ou des dénivelées parfois importantes que l’on peut observer dans la partie sud […]

Réfection

Les fouilles ont démontré que la fortification a été renforcée par un deuxième front, et ceci sur toute sa longueur. On ne sait pas exactement à quel moment a eu lieu cette opération. Ce doublement du parement, avec des poteaux implantés en quinconce à 1,50 m devant le premier front, s’explique difficilement par le vieillissement […]

Les tours

Trois tours ont été mises en évidence lors des fouilles. Deux se trouvaient de part et d’autre de la porte principale, chacune à une vingtaine de mètres de l’entrée. Une seule tour de la porte sud a été identifiée. Ces tours étaient probablement de plan presque carré (7 m à 8 m de côté), supportées […]

Les routes

La route principale (celle qui entrait là où a été reconstitué le rempart) était excavée. Elle comportait deux voies empierrées de 1,50 m et 2,10 m, séparées par une berme de 1,50 m de large. Les dimensions des voies correspondent à celles observées sur d’autres oppida. La circulation se faisait à sens unique et permettait […]