L'OPPIDUM

L’oppidum du Mont Vully n’a pas livré tous ses secrets.
Cependant, les archéologues ont réussi à percer ses premiers mystères.
C’est à leur découverte que Pro Vistiliaco vous invite ici.


Le sommet du Mont Vully où se trouvait l'oppidum, il y a 2100 ans


L'OPPIDUM DU MONT VULLY EN BREF
(pour internautes pressés)

 
Le Mont Vully (CH, région des Trois-Lacs) a été, du temps des Helvètes, le lieu d’implantation d’un oppidum celtique, autrement dit une place forte.

Quand 
Le site fut vraisemblablement construit à partir de -124 avant JC. Il pourrait avoir été abandonné une cinquantaine d’années plus tard, suite à un incendie. Une autre hypothèse, longtemps retenue mais aujourd’hui remise en question, situe l’abandon du site vers -58 avant JC, au moment où le peuple des Helvètes quitta le plateau suisse pour se rendre dans l’Ouest de la Gaule. Cette période d’occupation correspond à la fin de l’Age du fer que les archéologues appellent aussi période de la Tène finale.
 Le site semble avoir été occupé de manière discontinue. Il ne l’a plus été après le retour des Helvètes sur leurs terres. Ce retour forcé correspond à la romanisation de l’Helvétie, avec le développement d’Aventicum (Avenches) à une dizaine de kilomètres du Mont Vully.

Fouilles 
A l’instigation de l’association Pro Vistiliaco, le site a été fouillé entre 1978 et 2003, pendant plus de 1200 heures. Les recherches se sont concentrées sur l’enceinte fortifiée qui protégeait le site. Quelque 600'000 francs ont été dépensés à ces fins.

Rempart 
Le rempart qui protégeait le plateau du Mont Vully sur son flanc ouest était rectiligne et mesurait 600 m de long. On estime que la construction de cet ouvrage d’envergure équivaut à l’engagement de 100 à 220 personnes pendant une année non stop.
 Deux portes, flanquées de tours, ont été localisées. Ce rempart haut de 5 m se caractérisait par son parement en pierres sèches et les poteaux verticaux qui apparaissaient en façade. La fortification, remblayée à l’arrière, était précédée d’un fossé. Une réfection consistant à doubler la façade du rempart est attestée.
 Une portion de cette enceinte a été reconstituée sur une quinzaine de mètres et inaugurée en mai 2002.

Découvertes 
Outre le rempart, les fouilles ont mis au jour quelques objets. Pour l’essentiel: de la céramique (environ 200 formes reconnaissables), quelques fibules et perles ainsi qu’une septantaine de monnaies. Mais c’est surtout la découverte d’un coin monétaire qui, par sa rareté, a fait sensation. Cette pièce en bronze servait à frapper la monnaie. Dans l’ensemble, le matériel retrouvé est assez modeste.

Questions
A ce jour, le Mont Vully n’a livré qu’une petite partie de ses secrets. On ignore encore quelle était sa fonction exacte. Le site n’était apparemment pas une localité structurée comme d’autres oppida urbanisés de l’époque, puisque aucune trace d’habitat dense n’a été mise en évidence. Les archéologues avancent l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’une forteresse servant de refuge à la population de la région. Ce lieu de réunion était peut-être occupé par une garnison permanente. Le début de la construction du rempart correspond à une période de turbulences: vers -124, Rome constitue sa «provincia» au sud des Alpes.

L'OPPIDUM


BONUS

L'essentiel
Tout savoir en quelques mots sur l'oppidum du Vully. A télécharger
resumef.pdf

Quiz
Un petit test sympa de connaissances. A télécharger.
QuizF.pdf


INTERACTIF

ACCUEIL > L'OPPIDUM